La hausse des taux de crédit immobilier est encore faible, alors le nombre de crédits reste élevé

taux credit immobilier

Suite à une importante augmentation observée d’octobre 2016 à avril 2017, les taux de crédit immobilier sont redevenus plus ou moins constants depuis quelques temps. Qu’il s’agisse du secteur concurrentiel ou de l’accession à la propriété, les taux d’intérêt des prêts immobiliers accordés par les structures bancaires aux particuliers se sont en effet stabilisés sur les derniers mois, entraînant de fait une importante hausse du nombre de demandes de crédit. Focus !

Pour plus d’information sur le rachat des crédits immobiliers, visitez rachat-de-credit-immobilier.info.

Des taux globalement stables malgré une légère augmentation

D’après des statistiques récemment publiées par l’observatoire Crédit Logement/CSA, la valeur des taux d’intérêt en matière de crédit immobilier, qui s’était pratiquement stabilisée à partir d’avril 2017, serait quasiment restée inchangée depuis lors. Les taux sur Vousfinancer, la plateforme de référence des courtiers en crédit permettent d’ailleurs de s’en rendre compte. On en veut pour preuve l’infime variation notée par rapport aux taux de crédit immobilier appliqués dans le secteur concurrentiel : on est passé de 1,55% en moyenne à seulement 1,56%, toutes durées confondues !

En ce qui concerne le volet de l’accession à la propriété, le constat est presque identique : les taux se sont fixés à 1,57% dans l’immobilier ancien, contre 1,61% dans le neuf, demeurant donc quasiment stables. Somme toute, depuis 2016, les taux ont connu une hausse de 23 points de base sur les bâtiments anciens, et de 21 points de base sur le marché du neuf. Des conditions qui, il faut l’admettre, permettent aux taux de crédit immobilier de continuer à soutenir la concrétisation des projets des ménages français malgré la remontée des prix d’antan.

S’il est vrai que plusieurs facteurs ont contribué à l’établissement de ces conditions favorables (à découvrir en détails sur Immoz.info), le principal d’après les experts n’est autre que l’allongement de la durée des prêts octroyés. Cette dernière serait passée à 217 mois en moyenne (229 mois dans l’ancien puis 234 mois dans le neuf pour l’accession à la propriété). Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’avènement de ces conditions favorables n’est assurément pas resté sans conséquences sur la demande de crédit immobilier !

Un impact positif indéniable sur les demandes d’emprunt

La stabilité globale des taux de crédit immobilier et l’élargissement des délais de remboursement ont effectivement eu une influence positive sur les sollicitations de prêt, qui ont fortement augmenté sur les derniers mois. Et pour cause, après le recul de -25% observé du fait de l’augmentation des taux entre 2016 et 2017, la demande de prêts est récemment repartie à la hausse, avec +15% de requêtes supplémentaires en seulement un mois (de septembre à octobre 2017).

Cette reprise d’activité qui n’a pas échappé aux spécialistes du domaine, peut également s’expliquer par l’annonce du nouveau plan logement proposé par les autorités gouvernementales, qui vient renforcer la stabilité actuelle des taux de crédit immobilier. D’autres décisions étatiques comme la prolongation sur une durée de 4 ans du prêt à taux zéro et du dispositif Pinel justifient également cette augmentation de la demande de crédit immobilier.

Bien que des incertitudes notoires persistent sur la mise en application effective de ces mesures, il va sans dire que ces dispositions ont tout de même rassuré aussi bien les investisseurs que les primo-accédants. La hausse des tarifs plus marquée, combinée au contexte actuel de taux bas, amène également les emprunteurs à ne plus trop attendre pour concrétiser leur projet immobilier. Vivement que les taux de crédit immobilier restent donc stables le plus longtemps possible !


Découvrez les types de courtiers pour un crédit immo sur www.ade-courtage.com/.