Un apport personnel pour compléter votre prêt immobilier

un établissement financier

Pour simplifier l’acquisition d’un crédit immobilier, l’investisseur doit au moins prévoir 10 % d’apport personnel au projet. L’idéal est de compléter son projet immobilier en ajoutant 30 % d’apport personnel. En augmentant son apport personnel, les banques proposent de meilleures conditions pour souscrire le crédit immo.

Origine de l’apport personnel

L’apport représente une somme d’argent que l’emprunteur va investir dans l’achat d’un bien immobilier avec une agence immo afin de compléter l’emprunt. L’apport personnel exprimé en pourcentage sert à s’acquitter des frais de notaire. Souvent, les banques exigent que l’emprunteur paye lui-même diverses charges comme les frais de garantie ou les frais de dossier, et ce, en plus du complément de l’apport personnel.

L’apport personnel peut provenir de ses propres économies, du déblocage des produits d’épargne, d’autres prêts à taux réduit comme le prêt action logement, le prêt Épargne Logement, le prêt à taux zéro. Cette somme peut aussi provenir du déblocage de participation entreprise, d’une donation ou d’un héritage.

L’importance de l’apport personnel

L’apport personnel représente le montant du projet que l’investisseur va financer sans avoir recours à un crédit. Si les banques exigent généralement un minimum de participation financière, il est déconseillé de mettre toutes ses liquidités dans son projet immobilier. Ceux qui augmentent au maximum leur apport personnel pourront réduire leur emprunt.

Quand on investit dans l’immobilier, il est préférable de visualiser le projet dans sa globalité. Il est important de dresser un plan de financement. Il vaut mieux prévoir de l’argent pour des travaux éventuels, de l’assurance de crédit et de l’habitation, des frais de copropriété… garder une marge financière pour les nouvelles charges que vous deviez vous acquitter lors de l’acquisition ou pour faire face aux imprévus.

Peut-on obtenir un prêt immobilier sans apport personnel ?

Bien qu’il soit compliqué d’emprunter à un établissement financier sans apport personnel, certains profils de clients peuvent entreprendre ce genre de démarche. Souscrire un crédit immobilier sans apport incite les banques à étudier dans les moindres détails le dossier de demande de crédit. La banque s’intéresse attentivement à l’ancienneté professionnelle de l’investisseur, la stabilité financière et la sécurité d’emploi de l’emprunteur.

Dans le cas où l’emprunteur manque d’argent à cause de son train de vie, l’établissement financier hésitera à avancer les frais d’acquisition d’un logement. Les banques sont moins réticentes lorsque le manque d’économie provient d’un divorce, d’un manque d’expérience professionnelle d’un jeune ou d’une maladie. Quoi qu’il en soit, le prêt immobilier accordé sans apport personnel a un taux d’intérêt plus élevé qu’un crédit immobilier contracté avec apport personnel.